Évènements

Évènements

En 2017

L’eau est la source de la vie sur notre planète. Elle est présente sur la totalité de la terre mais très inégalement répartie, et seulement 2 % de cette eau est disponible pour notre consommation. Cette inégalité de répartition a de tous temps été une source de conflits géopolitiques graves. L’eau est indispensable à la vie et à la santé. Le droit de l’être humain à l’eau est donc fondamental (Déclaration du 27 novembre 2002 du Comité des Nations Unies pour les droits économiques sociaux et culturels).

Constat dramatique : près du quart de l’humanité est privé d’eau potable alors que dans certains pays elle est gaspillée ou polluée. Dans les pays en développement (notamment sur le continent africain) et chez les peuples premiers, près de 80 % des maladies sont dues à l’eau. Disposer, en quantité suffisante, d’une eau de bonne qualité est l’un des grands enjeux du XXIe siècle, car si rien n’est fait pour protéger cette ressource, l’impact des activités humaines sur le cycle naturel de l’eau et sur les écosystèmes aquatiques pourrait avoir des conséquences irrémédiables.

Les peuples premiers pourraient être une inspiration ou la voie à suivre pour notre société actuelle.

En septembre 2017 (date à préciser) nous organiserons un SPECIAL DANSE AVEC LA LOUE

La Loue est une rivière mythique. Autrefois baptisée la louve par les anciens car elle pouvait devenir très rugissante suite aux fortes précipitations, elle est devenue « la loue » nom beaucoup plus sage. Elle a inspiré les plus beaux tableaux du peintre Courbet, et a fait venir les plus fins pêcheurs à la truite du monde entier. Depuis 10 ans elle a mauvaise mine.

On dit qu’au Montana, il est une rivière très riche en poissons qui coule paisiblement, et que son murmure résonne sur ses pierres. Elle chante pour celles ou ceux qui cherchent dans la nature l’harmonie, la paix et qui savent respecter chaque arbre, chaque pousse, chaque oiseau, chaque habitant de la terre. Amis si votre cœur est pur comme celui d’un enfant, alors pourrez-vous entendre chanter la rivière !

L’écouter et danser avec elle.

Les ancêtres des peuples amérindiens avaient prédit qu’un jour, l’eau serait à vendre. À l’époque, cela était difficile à croire, car l’eau était encore abondante, pure, pleine d’énergie, de vitalité et d’esprit. Aujourd’hui, nous devons acheter l’eau, une eau dont tous les nutriments les plus précieux ont été enlevés. C’est une eau vide ! Un jour, l’eau deviendra comme l’or, trop chère pour nous l’offrir. Il deviendra impossible de trouver une eau saine.

Les peuples de tous les continents, sans considération de leurs croyances, se réunissent sur leurs sites sacrés pour prier, méditer et communier les uns avec les autres, afin de favoriser une levée d’énergie pour soigner notre Mère la Terre, et atteindre une conscience universelle, car ce n’est qu’ainsi que la Paix peut revenir.

Four WINDS, qui soutient depuis plus de 20 ans les premiers habitants des Amériques ne saurait rester silencieux aux réalités qui sont les leurs aujourd’hui. Le pow-wow d’Ornans danse avec la Loue qui devait se tenir en juin 2017, et qui donne la parole aux natifs, se voit supprimé pour des raisons de sécurité.

La ville d’Ornans et notre association ne comptons pas rester sur une année blanche alors que des manifestations importantes se tiennent à Standing Rock (réserve Sioux Lakota) et dans les grandes villes des États-Unis et du Canada pour amener les autorités à arrêter la construction d’un pipeline pétrolier qui passe sur leur territoire. L’enjeu étant les droits relatifs à l’eau et à la protection des terres indigènes. Pour les Indiens d’Amérique (qui sont tout de même plus de 50 millions) l’appel lancé par le chef Sioux Tokala Ohitika (Dave Archambault II) pourrait devenir un texte fondateur à la résistance indienne, dont personne ne saurait évaluer l’ampleur.

Nous connaissons les conditions de vie dramatiques des Amérindiens : ravagés par le chômage, l’alcoolisme, la pollution de leurs terres et de leur eau, le viol de leurs femmes et l’oubli, des dizaines d’Amérindiens mettent fin à leur jour. Les Indiens de Guyane (français comme nous) vivent et subissent les mêmes outrages.

La lutte pour la protection de l’eau, la liberté de vivre sur les terres des ancêtres avec dignité et espoir remonte à plusieurs générations. C’est une longue histoire de guerres, de massacres, de traités rompus. De dégradation de l’environnement et de vols de propriétés qui remonte à l’arrivée des blancs. Elle concerne l’intégrité des familles des peuples autochtones américains, et le droit de toutes les minorités autochtones sur notre planète à assumer leurs propres destinées.

Nous désirons offrir l’occasion
— à des leaders amérindiens de nous expliquer ce qu’ils vivent et ce qu’ils souhaitent pour leur peuple.
— à un large public de participer avec nos amis indiens à une marche symbolique « MARCHE DE L’EAU » depuis la source de la Loue jusqu’à Ornans.
— d’assister au pied de la Loue à des rituels de purification donnés par des Chamans.
— de mieux comprendre l’histoire, la culture et les combats que mènent au quotidien les peuples premiers des Amériques.
— de vivre le temps d’un long week-end des moments inoubliables.

 

Sous le soleil des Indiens

Une exposition qui a rencontré beaucoup de succès, et que nous réitérerons.
Au bilan plus de 300 visiteurs et surtout près de 1.400 élèves (écoles et lycée).